fbpx

COMMENT COMMUNIQUER SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUX QUAND ON EST AVOCAT ?

  • Accueil
  • /
  • L'avocat tech
  • /
  • COMMENT COMMUNIQUER SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUX QUAND ON EST AVOCAT ?
COMMENT COMMUNIQUER SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUX QUAND ON EST AVOCAT ?
Blog
COMMENT COMMUNIQUER SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUX QUAND ON EST AVOCAT ?

« Le réseau Internet ainsi que les réseaux sociaux et les blogs peuvent s’avérer être de véritables atouts pour les cabinets d’avocats/avocats exerçant à titre individuel pour promouvoir leur image et améliorer leur visibilité. » 

Maître Clémence PHILIPPE, Avocat au Barreau de Paris

 

Communiquer sur internet, et par extension sur les réseaux sociaux, est devenu aujourd’hui une pratique indispensable pour la plupart des avocats. Pour se faire connaître notamment, par ses pairs ou par ses futurs clients. Ce qui ne veut pas dire que cela soit simple : il faut conserver une posture professionnelle tout en gérant les codes de cette communication virtuelle. Il s’agit donc, pour ceux qui ne les connaissent pas, d’étudier ces réseaux avant de déterminer quels tons et quels messages partager sur ces plateformes.

La conception de votre site web : une étape fondamentale de votre présence en ligne

Thème Avocalix

Votre site web vous permettra de fournir à vos visiteurs des informations précises sur ce que vous faites et ce que vous êtes. Peu importe le biais par lequel un justiciable vous aura découvert : pages jaunes, annuaire pro ou moteur de recherche… Il s’enquerra de cette page pour apprendre à mieux vous connaître.

 

En dehors des informations concrètes (et attendues), comme vos coordonnées, votre spécialité, les membres de votre cabinet, vous communiquerez aussi via les images choisies pour illustrer vos pages. Même leur absence dit quelque chose sur vous. Sélectionnez donc des visuels qui correspondent à l’ambiance que vous souhaitez mettre en avant (sur Avocalix, vous trouverez une base de données de photos dans laquelle vous pourrez piocher).

 

Pensez aussi au contenu des pages qui seront disponibles : actualités juridiques, articles de blog rédigés par vos soins… Tous ces éléments sont autant d’arguments en votre faveur. Pensez avant tout à vos clients : qu’est-ce qui les intéresse ? Comment les rassurer sur votre compétence ? La conception de votre site web doit avant tout passer par une étude approfondie de votre cible et des besoins qu’ils peuvent avoir.

Vous souhaitez digitaliser votre cabinet d'avocats ?
Avec Avocalix, c'est facile, rapide et à partir de 49€90/mois
Voir vidéo démo

Les réseaux sociaux professionnels, pour étendre votre réseau pro

Linkedin, le réseau social pour les professionnels

Des réseaux comme Linkedin ou Viadeo (dans une moindre mesure), sont utilisés par une grande partie des professionnels, quel que soit leur domaine d’activité. Ils vous permettront d’entrer en relation avec des confrères, consœurs et personnes extérieures au monde du droit, mais toujours dans un cadre professionnel : gardez-vous bien d’étaler votre vie privée sur ce type de réseau, vous risqueriez d’entacher votre réputation.

 

Ces réseaux seront utiles pour prospecter, réseauter… et même pour recruter. Vous opterez pour une photo de profil sérieuse, et pourrez y partager vos propres articles, ceux des autres, commenter les publications ou intégrer des groupes correspondant à vos spécialités.

 

L’idée est d’y promouvoir uniquement du contenu utile et intéressant, les contenus plus futiles type vidéos d’animaux humoristiques n’y ont pas vraiment leur place. Cela ne veut pas dire que l’humour y est proscrit, mais veillez à toujours gardez un lien avec le droit. Partager des exemples de lois absurdes et portant à sourire est un excellent exemple de contenus dont vous pourriez faire part de temps en temps à vos contacts !

Twitter, pour des communications courtes et ciblées

Twitter, pour des communications courtes et ciblées

Twitter et fameux son oiseau bleu est le réseau du micro-message. Avec 280 caractères pour s’exprimer, chaque « tweet » nécessite un peu d’ingéniosité pour faire passer l’intégralité de son message. Vous ne pourrez donc pas y exposer de longues plaidoiries (sauf éventuellement en optant pour des « threads », des messages qui se suivent les uns les autres, une des tendances actuelles de ce réseau).

 

Cela ne vous empêche pas, là encore, de partager des articles utiles, voire en ajoutant un petit commentaire donnant votre opinion. Sur Twitter, vous pouvez commencer à montrer un peu plus de votre personnalité.

 

Twitter est un réseau qui va très vite : les messages y disparaissent rapidement du fil d’actualité et sont souvent noyés dans la masse. Néanmoins, après Linkedin, c’est l’un des réseaux sociaux où il y a le plus d’échanges professionnels. Mais contrairement au plus pro des réseaux, vous ne pourrez pas contrôler qui vous suit et vous répond. Vous serez donc peut-être interpellés par des justiciables que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam sur des sujets potentiellement polémiques.

 

Le plus important sur cette plateforme est de trouver la juste mesure entre réagir rapidement, et ne pas trop réagir à chaud. Le premier prouve votre réactivité, le deuxième peut vous entraîner sur des terrains dangereux.

Facebook, pour vous tourner vers le grand public

Facebook, pour vous tourner vers le grand public

En France, Facebook reste le réseau social qui compte le plus d’abonnés. Il y a donc une grande chance qu’une grande partie de vos clients y soient également présents. Il sera cependant plus efficace auprès des particuliers que des professionnels. Créez-y une page pour votre cabinet, qui sera d’apparence bien plus professionnelle qu’un simple profil facebook. Demandez à vos clients de liker votre page, en précisant bien que vous y publierez des articles et informations susceptibles de les intéresser (si vous ne précisez pas pourquoi ils devraient le faire, ils auront moins d’intérêt à vous suivre).

 

Le ton peut y être plus décontracté, tout en restant dans une posture professionnelle. Vous pouvez vous y montrer humain, y partager, si cela vous semble cohérent, vos enthousiasmes ou vos colères (sans excès, cela va de soi). Mais vous devez surtout vous y montrer utile : là encore, le partage d’articles clés, d’informations pertinentes pour votre cible sera particulièrement apprécié.

 

Attention cependant : la portée organique (entendez le nombre de personnes qui voient vos messages sans faire de publicité) tend à chuter drastiquement ces dernières années, ce qui force la plupart des professionnels à faire de la publicité sur facebook. Bien que pouvant être extrêmement efficace, c’est une pratique chronophage, demandant beaucoup de tests et pouvant engloutir une partie de votre budget. Veillez bien à vous former via des articles ou des webinaires, ou demandez conseil à des professionnels du marketing digital pour ne pas dilapider votre argent et perdre votre temps. Mais avec les bonnes méthodes, le jeu peut en valoir la chandelle !

Quels que soient les réseaux où vous déciderez de vous investir, gardez en tête deux pratiques pour mieux y communiquer. Premièrement, n’oubliez pas votre écosystème. Il sera plus que bienvenu d’échanger avec les autres, de suivre vos collègues, de commenter leurs propres messages, de les partager, de répondre aux personnes qui vous contactent… Ceci vous permettra de faire grandir votre cercle d’influence, ce qui est le but des réseaux sociaux. Ensuite, si le partage d’informations est une pratique louable, n’oubliez jamais non plus d’y parler régulièrement de vous. Publier l’actualité de votre cabinet ou les articles que vous aurez rédigés sont les objectifs principaux de votre présence sur ces plateformes.

 

Chaque réseau social est unique, et nous vous déconseillons fortement d’automatiser l’envoi de messages sur plusieurs réseaux sociaux. Des plateformes comme hootsuite ou buffer vous permettent de centraliser vos réseaux en un seul endroit pour vous faire gagner du temps, mais poster des messages sur Facebook ou Linkedin qui seraient tronqués sur twitter ne plaiderait pas pour votre cause. De même, ne pas utiliser les hashtags ou les mentions serait vous priver de fonctionnalités puissantes du réseau à l’oiseau bleu. Pour ce qui est de l’automatisation, préférez le générateur automatique de contrats d’Avocalix. Les réseaux sociaux demandent un investissement régulier et sur le long terme, mais ils sont une source certaine de nouveaux clients !

"Nous accompagnons les avocats dans leur transformation numérique et leur communication en ligne" Valéry, CEO
Voir modèles site web
prev
next

Commenter l'article