La communication des avocats : guide pratique

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • La communication des avocats : guide pratique
La communication des avocats : guide pratique
Blog
La communication des avocats : guide pratique

Aujourd’hui, la publicité autour du métier d’avocat est une pratique peu courante en France et peu d’avocats franchissent le pas pour faire connaitre leurs services. Et pourtant, depuis l’Arrêt du Conseil d’État n° 386296 du 9 novembre 2015, les possibilités de communication pour les avocats se sont élargies. De ce fait, l’évolution de la profession oblige les avocats à réfléchir aux moyens de développer et pérenniser leur activité. Pour cela, la communication digitale et le marketing pour avocat s’avèrent être de véritables atouts pour les cabinets et indépendants désireux de promouvoir leur image et améliorer leur visibilité. Retour sur la communication des avocats, son cadre légal et sur les multiples étapes, conseils et astuces pour la réussir.

Règles, déontologie et cadre légal de la communication des avocats

Si la communication des avocats s’est assouplie avec les réformes Macron de l’année 2015, nombreux sont ceux qui ne sont que peu informés (et formés) dans ce domaine. Plus encore, de nombreux avocats ignorent que certaines pratiques en matière de communication des avocats sont maintenant autorisées. Cependant, un code de déontologie (la dignité par exemple) et des lois régissent et encadrent cette pratique, et plusieurs règles sont à respecter.

Ce que l’avocat peut faire pour sa communication

Désormais, en matière de communication, l’avocat peut mettre en place de véritables stratégies marketing & communication et avoir recours à de nombreux supports pour se faire connaitre. L’avocat peut ainsi communiquer sur ses services via des tracts et des affiches et mettre en place un site internet et plusieurs réseaux sociaux avocat. Plus encore, l’avocat pourra faire de la publicité à la radio, à la télévision (grâce à un spot télé) ou au travers de films.

Certaines règles bien précises encadrent l’utilisation de ces supports. Par exemple, le choix du nom du domaine du site web devra contenir le nom de l’avocat précédé de la mention « avocat ». Si le site web est là pour faire la promotion d’un cabinet, celui-ci devra obligatoirement inclure le nom du cabinet précédé du mot « avocat ».

  • le nom et la qualité d’avocat
  • Le barreau d’appartenance
  • Son adresse (celle du bureau) et ses moyens de communication (téléphone + courriel)
  • Sa structure d’exercice
  • L’appartenance à un éventuel réseau

Dernière condition pour que l’avocat puisse communiquer sur ses services et faire de la publicité d’avocat : il devra mettre au courant le Bâtonnier.

Ce que l’avocat ne peut pas faire pour sa communication

La communication de l’avocat est accompagnée de plusieurs interdits qui garantissent la protection des clients de l’avocat ainsi que le respect de la profession.

Ainsi, l’avocat ne pourra s’afficher et poser avec sa robe sur le contenu multimédia (photos, vidéos, etc.) de son site ou de ses réseaux sociaux. Il ne pourra pas non plus qualifier ses services de « spécialisé » ou afficher une quelconque spécialisation de ses services. De ce fait, l’avocat ne pourra pas indiquer sur ses supports qu’il est spécialiste du divorce ou du mariage. Un nom de domaine de ce style : « www.avocat-mariage.fr » sera donc interdit.

Également, la communication de l’avocat ne pourra inclure ni le nom ni le témoignage de ses clients, même si ces derniers donnent leurs accords. Les supports ne pourront pas intégrer des mensonges dans le but de tromper des clients, et l’avocat ne pourra pas se comparer à un confrère.

Finalement, le démarchage tel que le SMS ou les appels téléphoniques sont interdits dans la communication de l’avocat.

Cinq étapes pour réussir sa communication digitale en tant qu’avocat

Le temps du bouche-à-oreille et des bruits de couloirs est dépassé dans la profession. Aujourd’hui, rien n’est plus efficace qu’une stratégie digitale réussie pour se faire pour développer la visibilité d’un jeune avocat et améliorer l’e-réputation d’un avocat ou d’un cabinet. Pour cela, il est indispensable de suivre ces cinq étapes.

Élaborer une stratégie de communication digitale

La première étape indispensable à la conception d’une communication digitale réussie est tout simplement la formalisation de la stratégie que l’avocat ou le cabinet suivra et implémentera.

Cette stratégie est tout simplement la « structure » et le « plan de route » qui donnera naissance à la communication digitale de l’avocat. Elle inclura alors les différents objectifs à atteindre, les retombées attendues, le planning de mise en place, étudiera les différents supports à créer, fixera les priorités et déterminera le budget de la communication digitale. Cette stratégie sera la ligne directrice de la communication avocat qui sera implémentée.

Cette stratégie de communication digitale peut être créée par l’avocat ou le cabinet lui-même. Néanmoins, pour se consacrer à leurs métiers, nombreux sont ceux qui font appel à une agence de communication avocat telle que Avocalix. L’agence de communication accompagnera notamment l’avocat pour la création du slogan et du nom du cabinet d’avocat. De cette façon, il est possible de créer une communication digitale sur mesure et adaptée au profil de l’avocat ou du cabinet et d’implémenter une réelle stratégie marketing pour avocat.

Identifier le public cible et construire son identité professionnelle

Afin de toucher et séduire son public, l’avocat doit déterminer son public cible (ses potentiels clients donc) et construire son identité professionnelle.

Si l’avocat n’a pas le droit d’afficher explicitement sa spécialisation sur ses supports de communication, il devra cependant s’adapter aux habitudes communicatives de ses potentiels clients. En dépendent la pertinence de la communication avocat et les supports et publicités avocats utilisés.

D’un autre côté, il est indispensable pour l’avocat de construire son identité professionnelle. Cela suppose faire comprendre aux clients de son sérieux et de son professionnalisme. De cette façon, il peut être intéressant de montrer et faire valoir ses actions au sein d’une association ou son travail en tant que bénévole dans une ONG. Cela peut se mettre en avant sur un site ou sur un blog, ou même sur des réseaux sociaux.

Il est également indispensable de construire une identité visuelle. Cela passe par la création d’une charte graphique qui guidera la conception graphique des supports de communication.

Cette identité visuelle se retrouvera alors sur la carte de visite de l’avocat, sur le tampon avocat, et même sur le papier des en-têtes et signatures des courriers. Le logo avocat ou du cabinet fera également partie de cette identité visuelle. Cette identité visuelle permettra aux potentiels clients de reconnaitre les services d’un cabinet ou d’un avocat au premier coup d’œil.

Développer et alimenter son site internet

Aujourd’hui, la plupart des recherches et des requêtes se font via les moteurs de recherche sur internet.

De cette façon, il est indispensable de penser à la création d’un site web efficace et visible sur la toile pour répondre aux requêtes des internautes à la recherche d’un avocat. C’est d’ailleurs le support indispensable à toute communication digitale.

La création d’un site web suppose également de le développer et de l’alimenter en contenu qui fera augmenter son référencement naturel (SEO). Cette technique digitale permettra de positionner le site en premier résultat naturel (c’est-à-dire non payant) lors de la requête d’un internaute. Pour l’avocat, il convient alors d’alimenter régulièrement son site pour répondre aux questions que formule l’internaute sur Google et ainsi d’apparaitre en haut de page. Cela se traduit par la publication d’articles, de blogs et de billets en lien avec l’activité de l’avocat et répondant aux règles de référencement.

Vous souhaitez digitaliser votre cabinet d'avocats ?
Avec Avocalix, c'est facile, rapide et à partir de 49€90/mois
Voir vidéo démo

De l’usage des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus à la mode chez les jeunes avocats en quête de visibilité. Ils sont cependant bien moins utilisés chez les avocats seniors.

Et pourtant, l’usage des réseaux sociaux contribue à cultiver une image de marque forte et moderne chez les avocats.

L’usage de LinkedIn, de Facebook ou de Twitter (entre autres) permettra à la fois de rentrer en contact avec d’autres professionnels et de se faire connaitre auprès de potentiels clients. L’usage des réseaux sociaux permettra aux avocats de documenter leurs actions, leurs journées ainsi que les tâches qu’ils accomplissent, et ce, d’une manière décontractée et humaine.

Assurer le suivi de la stratégie de communication digitale

Une fois les différents supports de communication établis, le site web créé, les inscriptions auprès des différents réseaux sociaux réalisées, il convient, bien évidemment, de ne pas les laisser tomber.

Il faudra alors alimenter régulièrement ces supports en contenus. C’est la condition sine qua non pour accroitre sa visibilité. Au contraire, un site ou un réseau social « peu actif » ne sera pas, ou peu, visible et ne convaincra pas les éventuels clients du professionnalisme de l’avocat.

Cette technique de création de contenu est ce que l’on appelle « l’inbound marketing ». Derrière cette expression un peu barbare se cache en réalité une réelle stratégie de communication digitale qui repose sur la création de contenu attrayant pour faire venir jusqu’à soi les potentiels clients. Cette technique repose sur la création d’un contenu intéressant et captivant pour le public sur les réseaux sociaux. Pour créer du contenu intéressant et captivant, il peut être utile de se tourner vers une agence de communication spécialisée, comme Avocalix.

Adopter cette technique pour la communication en tant qu’avocat est idéale pour assurer sa notoriété.

Les tendances 2021 pour la communication des avocats

Chaque année voit l’apparition de nouvelles tendances en matière de communication, quels que soient le secteur d’activité ou le métier.

La communication des avocats n’échappe pas à la règle. Celle-ci est en plein essor et de nouvelles tendances sont à prévoir en 2021, et dans les années à venir.

Parmi les nouvelles tendances, on retrouve bien évidemment la recherche vocale, qui permet aux internautes de formuler des requêtes vocalement à leur smartphone. L’implémentation de techniques pour répondre à cette nouvelle façon de recherche des internautes est indispensable pour les avocats. Et pour cause, à l’inverse des requêtes écrites, les requêtes vocales incluent de nombreux mots clés. Il est donc important de modifier les mots clés et le vocabulaire de son site pour qu’il réponde aux attentes des moteurs de recherche comme Google. Plus encore les requêtes vocales étant géolocalisées, il faudra inclure au site web la localisation du bureau du cabinet afin d’apparaitre comme une réponse potentielle à une requête vocale.

Le podcast comme contenu est indéniablement une tendance 2021 pour assurer et améliorer la communication des avocats. Si cette technique était peu utilisée avant la crise liée au COVID-19, elle s’est révélée être un réel support de communication : elle est facilement accessible à tout le monde et se partage très facilement. Idéal pour se faire connaitre en tant qu’avocat.

Dernière tendance 2021 pour la communication des avocats : le contenu interactif. Ce support de communication permet de susciter l’intérêt d’un public et d’une audience et l’invite à réaliser une action. Ce support de communication peut se traduire par une vidéo interactive, une infographie interactive (par exemple le légal design d’avocat, le jeu ou le quizz. Le contenu interactif à l’avantage de casser la monotonie de la lecture et de capter l’attention du public. C’est une tendance de communication idéale pour dépoussiérer le métier d’avocat… et le présenter comme un métier au courant de ce qui se fait en matière de communication de nos jours.

"Nous accompagnons les avocats dans leur transformation numérique et leur communication en ligne" Valéry, CEO
Voir modèles site web
prev
next